Notions clés

  • Mode éthique :une mode qui respecte les droits de l'humanité et de l'environnement.

  • Mode éco-responsable: synonyme de mode éthique mais est un terme préféré aujourd'hui car fait d'avantage référence à la responsabilité de chacun et des entreprises. Une notion économique entre également en compte avec ce terme.

  • Mode durable: une mode qui répond aux besoins des populations actuelles sans nuire aux générations futures.

  • Upcycling: Réutilisation de tissus et matières existantes pour créer de nouvelles pièces. Généralement les vêtements upcyclés proviennent de chutes de tissus ou de fin de rouleaux. 

  • L'obsolescence programmée du coton consiste à choisir des fibres très courtes pour que le vêtement bouloche  et s'abime plus rapidement et facilement.

  • Economie linéaire: produire, vendre, consommer et jeter.

  • Economie circulaire: produire en respecter les ressources naturelles, consommer de manière réfléchie et plus lente, recycler.
     

Conditions de travail

  • 75 millions de personnes travaillent dans l'industrie du textile dans le monde. (1)

  • 80% des travailleurs sont des femmes entre 18 et 35 ans. (2)

  • 70% des vêtements vendus en France sont fabriqués en Asie du Sus-Est. (3)

  • 3,5 millions de personnes travaillaient en France dans le textile au XIXe. (4)

  • 1 million de personnes travaillent aujourd'hui en France dans le textile. (5)

  • Le 24 avril 2013, le Rana Plaza, qui abritait plusieurs ateliers de confection textile dans la capitale du Bengladesh s'est effondré faisant 1138 morts. (6)

  • 2 ans. C'est le temps qu'il a fallu au fond d'indemnisation des victimes pour réunir 30 millions d'euros. (7)

  • 100 euros est le salaire moyen mensuel au Cambodge dans le textile pour 12h de travail par jour, 6 jours sur 7. (8)

  • 30 euros est le salaire moyen mensuel au Bengladesh dans le textile. (9)

  • Pour un t-shirt à 29 euros, seul 0,6% du cout provient de la main d'oeuvre. (10)

  • 168 millions d'enfants travaillent.Ils travaillent majoritairement dans l'agriculture et la culture du coton. (11)

  • Le règlement européen REACH (2006) interdit certaines substances toxiques. Certains textiles ne devraient donc pas pouvoir pénétrer sur le territoire de l'UE et les fournisseurs, en pratique doivent fournir des attestations sur les produits utilisés.

  • La loi française de 2017 sur le devoir de vigilance impose aux grosses entreprises (plus de 5000 salariés) de mettre en place des plans de vigilance pour éviter les atteintes aux droits de l'humanité.

Environnement 

  • En moyenne, il faut 5263 litres d’eau pour produire 1kg de vêtements. (12)

  • 1,8 milliards de tonnes de Gaz à effet de serre sont rejetés chaque année à cause de l’industrie textile. C’est plus que le transport maritime et aérien ensemble. Ce chiffre est en hausse. (13)

  • Produire un t-shirt en polyester rejèterait 5,5kg de GEZ contre 2,1kg pour un t-shirt en coton mais ce dernier consomme énormément d'eau. (14)

  • Le production de coton bio nécessite 50% d'eau en moins que du coton "tradictionnel". (15)

  • La moi française Environnement de 2010 impose aux entreprises de mettre en place des mesures environnementales. Malheureusement, les entreprises respectent peu leurs engagements, leurs actions ne sont pas sanctionnées et bien souvent, leurs actions environnementales ne sont que des campagnes marketing de greenwashing. 
     

Consommation

  • En 2018, 140 milliards de vêtements ont été produits contre 50 milliards en 2000. (16)

  • En moyenne, 1 vêtement sur 3 de la garde robe d'un français n'est jamais porté. (17)

  • Seul 30% des déchets textiles français sont collectés et valorisés (redonnés, recyclés, upcyclés). (18)

  • En France, on consomme 4 fois plus aujourd'hui qu'en 1980. Pourtant, nous dépensons deux fois moins dans les vêtements qu'en 1960. (19)

  • Zara produit chaque année 12 000 modèles de vêtements ce qui fait 32,8 nouvelles pièce par jour. (20)

  • 422 milliards de dollars pourraient être générés par un bon recyclage de vêtements. (21)

 

 

S'informer et agir, les sites à connaitre :

(1) et (2) Selon Fashion Revolution
(3) Majdouline Sbai, Une mode éthique est elle possible ?, 2018, Editions Rue de l'Echiquier
(4) et (5) Selon l'Institut Français de la Mode
(6) https://ethique-sur-etiquette.org/IMG/pdf/ranaplaza5ansapres_dpavril2018.pdf
(7) Majdouline Sbai, Une mode éthique est elle possible ?, 2018, Editions Rue de l'Echiquier, p.54
(8) et (9) Selon plusieurs ONG dont Human Rights Watch
(10) Selon Fair Wear Foundation
(11) Selon l'Organisation Internationale du Travail
(12) Selon Water Footprint Network
(13) Selon le Danish Fashion Institute, Pulse of the fashion Industry, 2017
(14) https://www.wri.org/blog/2017/07/apparel-industrys-environmental-impact-6-graphics ?
(15) Selon WWF, Guide d'éco-conception des produits textiles-habillement,2011
(16) www.nature.com
(17) https://www.sloweare.com/a-propos-de-sloweare/
(18) Selon ECO TLC
(19) Selon Insee Premiere n°1242, 2009
(20) Majdouline Sbai, Une mode éthique est elle possible ?, 2018, Editions Rue de l'Echiquier, p.38
(21) Selon la Fondation Ellen MacArthur, A New Textiles economy

  • White Instagram Icon