Les labels et certifications

Droits de l'Humanité

Labels et certifications accordées aux entreprises et usines qui assurent à leurs employés des conditions de travail dignes, saines et respectueuses. 

 

Organisation qui promeut une économie équitable. L’organisation fixe des principes et des standards pour les entreprises, usines… L’organisation procède à des audits et délivre un label aux entreprises respectant les principes suivants : 

Label délivré aux entreprises qui assurent une meilleure rémunération pour leurs producteurs et travailleurs; mettent en place des conditions de travail décentes; s'engagent dans le respect de l'environnement; ont un fonctionnement démocratique et permettent aux producteurs de se regrouper.

Certificat délivré aux usines et entreprises qui respectent 12 principes basés sur les droits de l’Homme, le droit du travail et l’environnement.
Les principes sont le respect des lois sur le droit du travail, l’interdiction du travail forcé, l’interdiction du travail des enfants, interdiction du harcèlement et autres sortes d’abus, obligation de payer les employés au moins au minimum légal; interdiction de dépasser les temps de travail prévu par loi local et obligation d’accorder au moins un jour de repas par semaine ; Interdiction de la discrimination ; obligation de fournir un environnement de travail sain et d’assurer la sécurité; les employés doivent avoir le droit de se réunir, de créer des associations et autres groupements; respect de l’environnement; les marchandises doivent être labellisés en respectant les lois sur les douanes; la sécurité.
Actuellement, 2200 entités ont reçu ce certificat représentant 2 millions d’employés.

Certficiation donnée aux entreprises respectant des conditions de travail décente. La certification est

délivrée par une ONG américaine et est basée sur les critères suivants : Le travail des enfants; Le travail forcé;

L’hygiène et la sécurité; Les pratiques d’organisation; La discrimination; le droit de réunion et de parole

(syndicats); Le temps de travail; La rémunération; Le système de gestion des ressources humaines.

SA8000.jpg

Droits de l'environnement

Labels et certifications accordées aux entreprises et usines qui respectent la nature.

 

Certification accordés aux vêtements et autres textiles qui contiennent au moins 95% de fibres biologiques. L’obtention du certification implique également le respect des règles énoncées par l’Organisation Internationale du Travail. 

Les produits chimiques interdits pour la fabrication du textile sont notamment: 

  • OGM, 

  • les métaux lourds 

  • le formaldéhyde

  • le chlore

  • Les colorants azoïques, substances cancérigènes sont interdits. D’ailleurs, vous trouverez parfois
    mentionné dans des sites éthiques que la teinture a été réalisée « sans azo » ou « azo free » cela veut
    donc dire sans azoïque. 

  • Le chrome

  • Les emballages ne peuvent contenir du PVC.

Label accordé aux textiles qui ne contiennent pas certaines substances nocives. Il certifie la « non toxicité » du textile. Le site OEKO-TEX est beaucoup moins transparent sur les produits chimiques interdits mais parmi eux sont: colorants azoïques, le formaldéhyde, le pentachlorophénol, le cadmium, le nickel.

Le GRS est une norme qui permet aux entreprises textiles de contrôler d’une part la

composition chimique de leurs produits recyclés (produits finis) mais aussi le respect de

l’environnement et des droits de l’humanité lors du processus de recyclage

(produits intermédiaires).

Association d’environ 100 entreprises de textile et cuir qui promeuvent le respect de l’environnement dans la fabrication de leurs produits.
L’association prépare les entreprises qui veulent obtenir des certifications éco-responsable, les conseille, font la promotion d’une industrie textile durable…

Association qui promeut la gestion responsable des forêts. L’association a mis en place des

pratiques à mettre en place afin d’assurer une gestion des forets respectueuse des droits de

l’Humanité et de l’environnement le but étant de maintenir notre écosystème.
L’association délivre une certification.

Association qui a développé un protocole permettant d’évaluer les impacts environnementaux des fabricants de cuir. L’association note les usines selon le respect de l’environnement, la traçabilité de leurs produits… Comme toute certification éco-responsable, elle a une date de péremption et l’usine devra à nouveau être auditée pour conserver sa certification.

Certification donnée aux entreprises dont les matières ont été obtenues par des procédés utilisant peu

de chimique et dont les émissions de polluants sont faibles.

Certification accordée par une association aux produits respectant l'environnement et les hommes et contribuant à l'économie circulaire. Les produits sont évaluées selon 5 critères : 

  • L'état du matériel : les chimiques utilisés ne doivent pas être nocifs, ni pour les humains, ni pour l'environnement. 

  • La réutilisation du matériel : vise à éliminer les déchets et à assurer un cycle de vie aux matériaux utilisés. 

  • La gestion du carbone et des énergies renouvelables : les entreprises doivent réduire leurs émissions de GEF. 

  • La gestion de l'eau : l'eau doit être propre. 

  • L'équité sociale

Pour chacun de ces critères, les produits obtiennent une note de la plus faible à la plus élevée : basique, Bronze, Argent, Or et Platine. La note la plus faible obtenue détermine la note de la certification intégrale. 
Cette certification doit être renouvelée tous les deux ans. 

La « fausse » certification : Better Cotton (BCI)

Association à but lucratif qui a pour but de promouvoir du coton répondant à certaines normes. Le Cash Investigation d’Elise Lucet sur le coton a révélé que ce label est une réalité une fraude. En effet, certaines usines ont obtenu une certification BCI alors qu’elle ne produisait pas que du coton certifié. Le coton BCI était alors mélangé à d’autres cotons non certifié. Le fabricant de vêtement qui se fournit dans l’usine BCI peut donc se retrouver avec n’importe quel coton. 

Droits des animaux

Labels et certifications accordées aux entreprises et usines qui respectent les animaux.

 

PETA APPROVED VEGAN

Label délivré par PETA aux marques dont les produits sont non animal. Vegan ne veut pas

forcément dire éthique. Vous trouverez donc très souvent du plastique dans les produits vegan. 

ULTRAFABRICS

Entreprise qui crée des matières du cuir non animal, à base de polyuréthane, en se servant de la technologie.

Responsible Down Standard (RDS)

Certification accordée aux éleveurs de canards et d’oie dont les plumes vont servir aux duvets des doudounes, couettes et autres. La certification indique que l’animal n’a pas subi de maltraitance.
La chine est le plus gros producteur de duvet mais la France compte également parmi les gros producteurs !

Responsible Wool Standard (RWS)

Certification donnée aux éleveurs et agriculteurs qui respectent le droit des animaux et de l’environnement

lors de la production de laine.Les éleveurs souhaitant être certifié doivent être subir des contrôles et audits sur

le bien être animal d’un côté et leur manière de gérer leur terre d’un autre côté.

RWS.png
  • White Instagram Icon